Appels d'offres spécifiques - AOS Nouvelle-Aquitaine
  • Date de publication : 29 novembre 2021
  • Date de mise à jour : 16 mai 2022
  • Date de début : 1 janvier 2022
  • Date de fin : 31 décembre 2024

L’origine de l’appel d’offres spécifiques

A l’heure où les débats de société s’intensifient (changement climatique, impact environnemental des pratiques agricoles, gestion et utilisation de l’eau, …), il devient primordial pour les agriculteurs et les agricultrices de savoir à la fois écouter les questions posées et communiquer de façon didactique, enthousiaste et efficace. Force est de constater qu’ils sont, généralement, peu habitués à pratiquer cet exercice alors que leurs « détracteurs », eux, savent parfaitement utiliser les moyens et les techniques de communication.

C’est pourquoi les élus du comité territorial Aquitaine ont décidé de lancer, dès janvier 2019, un premier Appel d’Offre Spécifique voué à développer les formations sur la communication positive et le dialogue sociétal. Fin 2019, la problématique et le contexte étant quasi-similaires, les élus de Poitou-Charentes ont souhaité que ce dispositif soit accessible aux contributeurs (trices) de leur territoire. Comme le Plan de Développement de la Formation du Territoire Limousin 2018-2020 prévoyait d’œuvrer au développement de telles compétences, le comité VIVEA Limousin a lui aussi décidé, début janvier 2020, d’accueillir cet Appel d’Offre Spécifique. La démarche d’adoption de ce dispositif formation au niveau régional s’est donc concrétisée le 24 janvier 2020, lorsque les élus VIVEA se sont prononcés favorablement à l’extension de cet Appel d’Offre Spécifique à la totalité du territoire de Nouvelle-Aquitaine.


En 2021, les évaluations conduites auprès des bénéficiaires de formation, des formateurs experts et des Organismes de formation – de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie (car cette région voisine développe aussi ce même type d’offre) – concluent, en synthèse, que cet AOS reste de pleine actualité et qu’il est aujourd’hui important de cibler plus particulièrement les agriculteurs et les agricultrices en contact avec les consommateurs lors d’actes de vente ou de négociations commerciales.,